Le caftan est un type de vêtement assez connu pour sa valeur intrinsèque. Et c’est justement pour cela que beaucoup de femmes le portent pour se rendre dans de grandes cérémonies. Avec tout le confort que cette robe taillée dans des tissus de qualité confère aux personnes, il urge de s’intéresser à son histoire. Appelé couramment caftan marocain (du côté du Maroc), il apparait dans le temps en perse antique. Mais aujourd’hui, plusieurs versions de l’histoire du caftan existent. Pour certains, il émane des costumes de l’Empire ottoman et du drapé romains à en croire d’autres. D’après l’histoire, le caftan en VIIIe siècle a été entré dans l’orient musulman et introduit au Maroc en fin XIe siècle. Pour le Maroc, c’était par le biais de l’installation des héritages andalous au Maghreb. Autrefois, ce vêtement était porté uniquement par les hommes riches et aussi les nobles. Il est réalité un symbole de richesse pour les personnes de cette époque. Voici les détails de cette histoire dans cet article. 

La démocratisation de caftan marocain

L’histoire de la démocratisation remonte vers la fin du 15e siècle. Les Andalous chassés de l’Espagne venaient massivement au Maroc avec tout leur prérequis dans la conception des caftans. Ils se sont principalement installés dans les grandes régions telles que : la Tétouan, Fès, Rabat et au Chefchaouen. Leur savoir-faire vient spécialement harmoniser l’art et la culture marocaine. C’est donc cette influence de la connaissance des réfugiés qui vient en réalité renforcer le poids du Maroc aujourd’hui dans la fabrication du caftan marocain. Au nom de ces savoir-faire, figure en majeure partie la broderie.En bref, leur culture a beaucoup mieux progressé au Maroc, et cela fait que ces grandes villes se sont spécialisées dans la production de la robe caftan. De nos jours, ce pays produit à lui et pour sa notoriété des caftans bien stylés et propre. Il faut noter que ce vêtement dans le temps se confectionne pour les hommes avec du drap importé de la Grande-Bretagne. On l’appelait Brown blues. De là, le bleu foncé de ces draps fait que cette couleur est désignée comme une couleur nationale du caftan. Au fil du temps, la tunique transparente fut instaurée par le sultan Ahmed Al Mansour. Cette mode se reconnait lorsqu’on met la tunique transparente en question sur le caftan traditionnel. Puisque l’invention de ce mode vient de lui, on le surnommait mansouria en référence du nom de Al Mansour. Il est en effet, composé de deux pièces contrairement à certains caftans du Maroc.

Caftan tenu pour femme au XVIIe siècle

Pour tous les avantages que les hommes tiraient à porter le caftan dans le temps, ce joyau à rapidement évoluer au cours des siècles. En étant déjà une tenue traditionnelle, il devient en plus celui des cérémonies. Un état de choses qui fait que les femmes ont aussi adopté le caftan marocain. C’est ainsi qu’il est considéré aussi comme une tenue de femme marocaine. En provenance de la Perse, cette tenue taillée dans de belles et originales matières est finalement appropriée par les Marocains. Toutes les grandes régions de ce pays se le sont approprié de différentes manières. C’est-à-dire qu’ils en ont fait plusieurs versions sinon en divers modèles. Ces dernières se déclinent en trois principaux caftans de femme. Il s’agit du :

  • Le caftan de Tétouan (chamali) ;
  • Le caftan de Fès (fassi) ;
  • Le caftan de Rabat (rbati) ;

Alors, si vous connaissez aujourd’hui la valeur de ce vêtement, c’est bien sûr par la grâce de ces différences. Allons donc les découvrir.

Le caftan large et court

Quand on parle de modèle ou de version de caftan, le tout réside dans la matière dont ce dernier est fait et surtout de la forme de cousu. En effet, ils peuvent être larges ou courts. Et c’est d’ailleurs comme ça que ces villes produisent les modèles suivants.

Le caftan de Tétouan

De la tradition andalouse, non loin des montagnes, la confection du caftan se faisait par les femmes. Elles le font dans le velours épais et chaud. Celui-ci est l’un des modèles conçus avec des boutonnières qui mettent facilement en valeur le gilet du dessus. Ces boutonnières sont des deux côtes. Pour rester dans l’histoire, ce caftan de Tétouan est du début du XXe siècle. Il est majoritairement fabriqué dans un tissu satin accompagné d’une excellente broderie de couleur blanche. De même pour ces galons, ils sont enjolivés de broderie tissée en argent ou en or. Sa version longue et courte est disponible.

Le caftan de Fès

Ces types de caftans sont anciens et taillés dans du brocart de soie. Il peut être naturel, broché ou encore en velours. Les caftans fassis sont également brodés en fil d’argent ou d’or. En effet, ils sont ornés du côté des manches et des épaules. Ce sont d’ailleurs ces parures qui procurent beaucoup plus de valeur audit Fassi. Cette robe caftan est bien souvent présente dans les grandes cérémonies. En particulier, elle se met pour les invitations de mariage ou des soirées de gala et bien d’autres. Donc c’est une histoire des grands et des riches d’alors qui ne s’efface toujours pas. Cela parce que, la robe caftan fait encore le poids en matière de mode.

Le caftan de Rabat

Vers le début du XXe siècle apparait le caftan de Rabat. Il se caractérise par une coupe près du corps, des manches étroites. Ce vêtement est beaucoup plus adopté à cette époque par les citadines pour une principale raison. Celle d’être facile à filer surtout sous une jellaba. Comme le précédent caftan, celui qui est de Rabat est pour les femmes et peut être mis pour les grands évènements. Les mariages ou encore les grandes soirées. De toute façon, la valeur de ce vêtement reste la même que pour les autres formes de caftan. La matière qui a permis sa cousue fait valablement le poids, il s’agit de la soie. De la fin du XIXe au début du XXe siècle, il était en velours violet avec les galons bien brodés en or ou en argent. Ces parures sont faites en fins cordonnets de fil. On peut simplement voir comme motif, les lignes de debbana ou de mouche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.